Ambassade de Centrafrique à Bruxelles

La Centrafrique

CentrafriquePays enclavé de l’Afrique centrale, la République Centrafricaine est un pays de 623.000 km2 bordé à l’Ouest par le Cameroun, à l’Est par le Soudan et le Sud Soudan, au Nord par le Tchad et au Sud par la République Populaire du Congo et la République Démocratique du Congo (RDC).

Pays pauvre mais doté de ressources naturelles importantes (ressources minières immenses, réseau hydrographique dense, massif forestier important), la RCA a une population estimée à 4,7 millions d’Habitants.

Elle fait partie de deux grands ensembles sous régionaux : la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC).

Les Potentialités

PotentialitésLa RCA regorge de potentialités parmi lesquelles :

  • L’agriculture : environ 2 millions d’hectares sont mis en culture annuellement sur les 15 millions d’hectares de terres cultivables. Le potentiel agricole est encore sous exploité.

Les principales cultures de rente sont : le café, le coton et le tabac. Les cultures vivrières (manioc, riz, bananes, etc.) occupent une place importante dans les activités paysannes.

  • Le potentiel forestier est de 5 millions d’hectares localisés à l’Ouest et au Sud Ouest dont 3,5 millions sont déjà attribués pour exploitation et les 1.5 millions d’hectares localisés dans la région de Bangassou sont réservés.

L’exportation de bois (grumes et sciages) représente une source de revenu considérable pour la RCA avec une production annuelle oscillant entre 300 et 800 milliers de m3.

  • Le diamant : principale source de revenu d’exportation, sa production est estimée officiellement à environ 500.000 carats par an. La contrebande caractérise ce secteur qui produit selon les experts le double de sa production officielle. La production non déclarée sert aujourd’hui pour une grande part au financement des groupes armés. Le diamant centrafricain est reconnu mondialement pour sa qualité et est constitué essentiellement de diamant alluvionnaire (de joaillerie).
  • Le pétrole non encore exploité et dont les réserves sont estimés à 1 milliards de baril
  • L’uranium avec une réserve de 20.000 tonnes à BAKOUMA attribué à AREVA