Communiqué de Presse Progrès sur le Processus Kimberley

Communiqué de Presse Progrès sur le Processus Kimberley

La république Centrafricaine se félicite des progrès réalisés lors de la réunion d’intersession du Processus de Kimberley

Bruxelles, Belgique, 26 juin 2018 – Lors de la réunion d’intersession du Processus de Kimberley qui s’est tenue du 18 au 22 juin à Anvers, la République Centrafricaine a réalisé d’importants progrès en collaboration avec la présidente de l’Union Européenne Hilde Hardeman et l’Afrique du Sud, pays président du groupe de travail chargé du suivi. Notamment, l’équipe de surveillance de la RCA a convenu de réduire les délais d’autorisation pour l’exportation de diamants. Les procédures d’approbation pour l’export de diamants en RCA doivent maintenant être conclues dans les sept jours, tout en assurant la conformité avec le Processus de Kimberley.

M. Sipho Manese, président du groupe de travail chargé du suivi a déclaré lors de la réunion de clôture de la réunion d’intersession : “nous sommes heureux d’annoncer que, grâce à l’expertise de l’équipe de surveillance de la RCA et de tous ses membres, nous avons été en mesure de convenir de procédures d’autorisation qui doivent être complétées dans un délai de 7 jours. […] Nous avons donc réussi à réduire ce délai de 2 semaines à 7 jours.  »

M. Manese a également noté que toutes les parties impliquées devront adhérer strictement à ces procédures.

M. Leopold Mboli Fatran, Ministre des Mines et de la Géologie de la RCA qui représentait son pays lors de la réunion a déclaré par après : « je suis très satisfait des progrès réalisés lors de la réunion d’intersession. Les discussions ont été très fructueuses, tout comme les solutions convenues. Le Ministre a ajouté « 2018 est une année cruciale pour le Processus de Kimberley et la République Centrafricaine, car le pays est à un stade décisif dans la réforme de son secteur du diamant ».

La délégation de la RCA a été renforcée par la présence de M. Peter Meeus, conseiller spécial du Président et du Ministre de la Géologie et des Mines, dont le mandat est d’assurer les processus

appropriés de diligence raisonnable dans le secteur minier Centrafricain. Ce mandat lui a été conféré par décret présidentiel le 2 juin 2018.
Le Ministre des Mines et de la Géologie a également fait part de sa volonté d’accueillir une mission d’experts en RCA afin que les contrôles mis en place dans le pays conformément au Processus de Kimberley puissent être correctement évalués.

La République Centrafricaine continuera d’améliorer sa conformité avec le Processus de Kimberley en étroite collaboration avec la présidence de l’Union Européenne, l’Afrique du Sud qui dirige le groupe de travail chargé du suivi ainsi que les États-Unis, qui dirigent l’équipe de surveillance de la RCA.

Communiqué de presse de l’ambassadecommuniqué

 

Session du processus de Kimberley

Session du processus de Kimberley

Le Ministre Léopold MBOLI FATRAN, Ministre de Mines et de la Géologie,a participer à une session du Processus de Kimberley, du 14 au 22 Juin 2018 à Anvers au Royaume de Belgique.
Cette session a permis au membre du Gouvernement de partager avec les autres participants, l’expérience du système de certification du Processus de Kimberley en vue de rendre transparente et compétitive la production et le commercialisation du diamant.
Le Ministre de Mines et de la Géologie, a saisi l’opportunité de cette mission pour présenter Monsieur PETER MEUUS, spécialiste international du commerce de diamant qui vient d’être recruté comme Conseiller spécial par la Présidence de la République.